Comparer-Tout.net: Annuaire de site

D’infaillibles critères de sélection d’un jeans

jeansdenim.fr

L’achat d’un blue-jean doit s’inscrire dans le temps. Les arguments qui vont nous conduire dans le choix d’un denim sont loin d’être si nombreux que ce que l’on pense.
Nous allons entreprendre de construire le catalogue des arguments principaux à retenir pour acheter ce précieux habit.

L’importance de l’offre des producteurs de jean

Le denim est indéniablement le vêtement qui présente le plus de déclinaisons durant sa confection.

La principale des variantes est la coupe (cut). On circonscrit généralement cette particularité à la forme que prend la portion du jean entre le genou et le pied.

La coupe tuyau de poële/droite : il n’est pas follement indispensable de la commenter, tout le monde aura discerné le principe.

La plus innovante est la coupe fuselée/skinny, couramment exiguë, qui est fort étroite en bas de pantalon. La tapered cut a la même silhouette effilée, mais est fortement moins ajustée.

La plus fonctionnelle est la coupe bootcut, parce qu’elle permet d’envelopper le coup de pied et le talon par un agrandissement dans le sens latéral. La circonférence est en conséquence plus importante vers le coup de pied qu’aux genoux.

La plus fashion est la coupe flared, avec une ouverture de jambe vraiment ample, pas dans le profil mais sur la face antérieure du denim.

Le dessin global se multiplie naturellement avec diverses largeurs, modifiant le confort du jeans. Les plus étroits sont habituellement appelés slim ou tight, les plus lâches étant slouch ou relax.

La hauteur de taille (waist) représente l’ultime élément signalétique d’un denim, de la ceinture ultra basse à la taille haute (voir la surprenante gamme de tailles hautes de Wrangler).

Un modèle de blue jeans nécessite t-il d’être éternel ?

La durée moyenne d’existence d’une collection de pantalon en denim n’est pas fameuse : demandons nous quelles sont les implications de cet état de fait.

Deux à quatre fois par année, les marques sortent des styles inédits, faisant disparaître les anciens, ou en conservant quelques autres. Pourtant est-il franchement souhaitable qu’une coupe de jean, que vous avez dégotté avec douleur et qui vous correspond à ravir, s’évapore d’une année sur l’autre ?
De nombreuses marques ont dans leurs références des best sellers qui ne varient pas d’une année sur l’autre.
Levis Red Tab avec son expérience accumulée depuis des décennies, offre fidèlement au cours du temps les 501, 511 ou autre 527 (voir la richesse de la gamme homme ici).

Quelques labels, au contraire, chambardent leurs références tellement souvent qu’elles se torturent pour inventer des noms à leurs jeans !

Il n’y a pas grand chose de plus insupportable que de constater que son jean attitré n’existe plus à présent : donc clairement, oui, vive la permanence des gammes !

Puisque la sagesse n’attend pas nécessairement le nombre des années…

Le jean est apparu, ou plutôt a été confectionné dans l’apparence présente, il y a à peu près 100 ans aux confins des Etats-Unis.
A cette époque, son imaginatif concepteur est un expatrié allemand du nom de Levi, un patronyme qui ne vous laissera pas indifférent.

Les décennies suivantes, de nombreux manufacturiers d’habillement de travailleur sont venus grossir la série aujourd’hui importante des producteurs de jeans, comme Uniqlo (site uniqlo).

L’histoire doit elle s’imposer comme un argument dans le choix d’un label de blue-jean face au tourbillon des nouveaux conquérants ?
Évidemment qu’il est mieux d’avoir réalisé des bévues il y a 150 ans, plutôt qu’actuellement. Alors la réponse est positive !

Du socialement responsable dans nos emplettes

Surtout ne pas dissimuler la perspective éco-responsable de la question lors de l’acquisition d’un denim. Nous devons tous être sensibles aux conséquences de ce type de production sur notre éco-système.

Des périodiques ont fait des recherches illustrant le préjudice des principes de polissage des jeans, par la silice surtout, pour les employés des filiales.

Différents facteurs comme l’utilisation d’éléments synthétiques dans les procédures de confection, ou l’utilisation démesurée d’eau pour le processus de décoloration, peuvent autant poser embarras.

Énormément de manufactures ont réalisé l’ampleur de ces préjudices, et ont encouragé des initiatives pour les ramener à plus de solidarité. Parmi elles, la marque turque L.T.B. particulièrement sensibilisée car ce sablage s’opérait essentiellement sur son territoire (collection LTC sur http://www.jeansdenim.fr).
En tant qu’acheteur, ce principe devrait réellement être cruciale pour l’élection de votre label de blue-jean.

1 comment to D’infaillibles critères de sélection d’un jeans

Leave a Reply

  

  

  

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>